En essayant de simplifier l’approche sur un thème aussi complexe, nous distinguons deux types de problèmes liés au transit intestinal: la constipation évacuative, qui est principalement due à la difficulté à éliminer des selles accumulées dans le rectum, et le transit ralenti, qui est dû à une motilité intestinale réduite.

La distinction entre les deux problèmes est très importante parce que les deux troubles affectent différentes parties et fonctions de l’intestin et exigent donc des solutions différentes.

Il est nécessaire de cerner correctement la situation et d’intervenir de façon spécifique car l’équilibre de l’intestin est fondamental pour la santé de l’organisme.

  • La constipation évacuative se reconnait à certains troubles tels que la sensation d’évacuation intestinale incomplète, la sensation de « blocage » anal, le besoin d’accomplir diverses tentatives d’évacuation durant la journée ou d’évacuer à plusieurs reprises une petite quantité de selles. Dans ce cas, l’objectif est d’essayer de favoriser l’évacuation et le remède peut être l’utilisation de produits qui agissent à travers un effet stimulant et lubrifiant au niveau local.
  • Le transit ralenti se reconnaît lorsque : la fréquence d’évacuation est réduite. Le besoin de déféquer est absent, les selles sont petites et dures. Dans ce cas, il est préférable de conseiller, en plus des règles habituelles basées sur un style de vie sain et une alimentation correcte, un produit qui soit en mesure de stimuler la motilité intestinale.